Menu

L'envers d'une affiche

L'envers d'une affiche

L'envers d'une affiche

NSK Rendez-Vous Grenoble : 3e édition par Valnoir

Le visuel officiel de cette nouvelle édition du NSK Rendez-Vous Grenoble est, une nouvelle fois, réalisé par le designer Valnoir. Ce dernier puise son inspiration chez John Heartfield dans la plus pure tradition des détournements du NSK. A la fois intelligente et subversive, l'affiche illustre les années sombres de la Bosnie-Herzégovine, survenues avec le démembrement de la Yougoslavie et la folie des hommes - notamment à travers la figure de Ratko Mladić -, un des thèmes principaux du nouveau NSK Rendez-Vous Grenoble. Décryptage.

Mladić, le boucher des Balkans

Difficile de parler du siège de Sarajevo et de la guerre civile en Bosnie-Herzégovine dans les années 90 sans évoquer la figure de Ratko Mladić, condamné à la prison à perpétuité pour crime de guerre, crimes contre l'humanité et génocide en 2017.
Militaire de carrière, Mladić est nommé commandant de la JNA (Armée populaire Yougoslave) en 1991. Entre 1992 et 1996, il sera l'un des principaux belligérants de l'armée paramilitaire Serbe de Bosnie, sous les ordres de Radovan Karadžić et Slobodan Milošević, et le tortionnaire de siège de Sarajevo et du massacre de Srebrenica en Bosnie.

2011 05 26T104113Z 32917228 GM1DSUHYVPAA RTRMADP 3 SERBIA WARCRIMES 0

Ratko Mladić et Radovan Karadžić, les bouchers des Balkans.

"Tirez ! Tirez sans arrêt ! Tirez sur Baščaršija ! Vous m’avez compris ? Il faut les rendre fous." L'ordre que Mladić donne à ses hommes au début du siège de Sarajevo, après les manifestations pacifistes qui se terminent sur des tirs de snipers sur la foule, donnent froid dans le dos. Ils dénotent de la stratégie du commandant des forces Serbes de Bosnie. La population serbe dispersée en Yougoslavie récuse farouchement l'indépendance de la République de Bosnie-Herzégovine, région la plus métissée de la fédération yougoslave, de peur de vivre de nouveau le traumatisme de la seconde guerre mondiale où la Croatie, alors sous domination oustachi alliée au nazis, pratiquait le nettoyage ethnique systématique des population serbes en Croatie et en Bosnie au début des années 40.

Car Sarajevo, la multiculturelle, refuse de céder aux chants des sirènes du nationalisme. Pilloner la ville, rendre folle sa population prostrée, tirer à l'aveugle sur les civils - sans épargner les citoyens de serbes de Sarajevo, eux aussi victimes du siège - seront le cercueil de la Yougoslavie et le plan de guerre de Karadžić et Mladić. Un sombre dessein qui leur vaudra à tous les deux le surnom de "Bouchers des Balkans".

58263581

Incendie du parlement de Sarajevo.

Le sanguinaire Mladić illustre l'affiche du NSK Rendez-Vous Grenoble, un tablier et un hachoir de boucher à la main. Derrière lui, le parlement de Sarajevo est en feu. Une des images les plus fortes du siège qui durera 3 ans, 8 mois et 9 jours. Sarajevo, blessée dans sa chair, survit tout en conservant les stigmates de la guerre près de 25 ans après la fin du siège.

"Utiliser la photographie comme une arme"

S'il est un autre boucher tristement célèbre, c'est Hermann Göring, fondateur de la Gestapo et commandant en chef de la Luftwaffe sous le drapeau Nazi.
Dans la nuit du 27 au 28 février 1933, le Reichstag - parlement allemand - est volontairement incendié. Göring accuse les communistes de cet acte criminel et s'en sert comme objet de propagande, débouchant sur le massacre de nombreux civils innocents et les premières déportations vers les camps de concentration. Pourtant, la thèse désignant Göring comme responsable et/ou complice de l'incendie du Reichstag est toujours d'actualité.

Depuis 1924, l'artiste John Heartfield travaille en tant que designer graphique au magazine communiste Arbeiter Illustrierte Zeitung - AIZ, Journal illustré des Travailleurs. Heartfield est un artiste issu du mouvement Dada, profondément antifasciste et antinazi. Il n'aura de cesse de s'attaquer à la propagande totalitaire du IIIe Reich par ses photomontages, dénonçant la montée du nationalisme et se moquant du nazisme par son travail d'artiste engagé.

page 11

Göring, le boucher du IIIe Reich, John Heartfield, AIZ, 1933.

Son photomontage en couverture de AIZ, en 1933, agrémenté du titre Göring, le Boucher du IIIe Reich reste un monument de l'histoire de l'Art. Il est aujourd'hui exposé à l'Académie des Arts de Berlin. En arrière plan, le Reichstag est détruit par les flammes et, derrière cette caricature virulence, se lit la dénonciation sans équivoque des atrocités et du mensonge des nazis.

C'est cette oeuvre que Valnoir a décidé de prendre, avec une intelligence et une ironie mordante, comme inspiration pour l'affiche du NSK Rendez-Vous Grenoble afin d'illustrer formellement et idéologiquement le parallèle entre Göring et Mladić, le Reichstag et le parlement de Sarajevo, l'engagement artistique et la propagande totalitaire.

John Heartfield est une des principales inspirations du travail des artistes du NSK. Qu'il s'agisse du photomontage "Sang et fer", de "La main a 5 doigts" ou encore "Mimétisme" où Joseph Goebbels affluble Hitler de la barbe de Karl Marx, les artistes du NSK évoquent et détournent souvent Heartfield. Le NSK multiple les références artistiques, politiques et idéologiques dans leur travail.

Quoi de plus naturel alors que d'invoquer Heartfield au NSK Rendez-Vous Grenoble grâce à la patte incontournable de Valnoir...

Jettez donc un oeil au travail sans concession de Valnoir, invité lors de la précédente édition en octobre dernier pour son exposition Liberation Days ainsi que sur son site web.

montage heartfield

Photomontages de John Heartfield souvent détournés dans les travaux du NSK.
Mimikry (Mimétisme), 1934 - 5 Finger hat Die Hand, 1928 - Blut und Eisen, 1934.

 

0
0
0
s2smodern
More in this category: « NSK Rendez-Vous Grenoble 2016