Menu

Galerie showcase : fenêtre sur la ville

Galerie showcase : fenêtre sur la ville

La galerie Showcase : l'art en plein air

15 729 cm², 141 561 cm³, deux vitres, des menuiseries en métal, une surface blanche entre deux places publiques très fréquentées.

Galerie Showcase est un espace d’exposition situé dans le centre-ville piéton de Grenoble (France) depuis septembre 2012. Il donne à voir des propositions artistiques dans l’espace public, gratuitement, 24 h/24.
En cinq ans de programmation, trente-sept expositions s’y sont succédé, pour lesquelles les artistes ou commissaires d’exposition ont été invités à montrer une ou plusieurs oeuvres, souvent réalisées in situ. Ce projet, impulsé par l’artiste Camille Laurelli, est basé sur l’expérience du groupe bj (Josef Bolf, Jan Mancuska, Jan Serych, Tomáš Vaňek) Show-cases, débutée en République tchèque en 1998. Le réseau Show-cases s’est composé d’une série de petits espaces d’exposition placés au coin d’une rue, sous un abribus ou dans un espace vert. L’objectif : jouer d’un effet sensoriel immédiat en proposant une vision réduite mais pas réductrice du travail des artistes invités, telle une fenêtre ouverte sur leurs pratiques.
Galerie Showcase, plus proche de l’esthétique de la fenêtre que de celle de la vitrine, reprend cette volonté d’engendrer une activité artistique nourrie et directement proposée à l’urbain.

Laurelli Camille Galrie Showcase

Exposition Détente de Camille Laurelli, Galerie Showcase, mai-juin 2017. Crédit photo : AAA

Rencontre avec Pascale Riou

Nous avons rencontré Pascale Riou de l'association AAA qui a rejoint de l'équipe du NSK Rendez-Vous Grenoble. Elle nous a gentiment offert quelques minutes d'interview devant la galerie Showcase.

 

NSK Rendez-Vous Grenoble (NSK RDV) : Pascale, peux-tu nous dire ce que le NSK représente pour toi?

Pascale Riou (P.S.) : Cette question est un peu difficile... J'ai l'impression que le NSK est une nébuleuse difficile à définir. Pour moi, le NSK serait un collectif de collectifs, une esthétique aussi puisqu'il y a une réappropriation de codes et d'une imagerie particulière, totalitaire ou plutôt de nationalisme exacerbé. Et un état fictif, le NSK State in Time. Un état qui existe vraiment pusiqu'il n'a pas de territoire et qui est, en même temps, partout. Il a également des citoyens et des passeports. Donc, une nébuleuse, un état et une esthétique.

NSK RDV : Quelle est ton implication dans le NSK Rendez-Vous Grenoble ?

P.S. : Mon implication est au sein de l'Association pour l'Agencement des Activités (AAA) qui gère la galerie Showcase avec trois autres personnes. C'est un lieu d'exposition dans l'espace public grenoblois du centre ville. Dans le projet NSK Rendez-Vous Grenoble, la galerie Showcase et AAA sont partenaires pour une exposition du collectif IRWIN.

NSK RDV : Qu'est ce qui motive ta participation au projet ?

P.S. : Faire partie d'un évènement qui fédère un réseau auquel je n'ai pas l'habitude de participer. Plusieurs lieux, plusieurs personnes, plusieurs évènements aussi : expositions, conférence, projection video, brunch et rencontres... Et ce qui me motive aussi, c'est d'acceuillir au sein de Showcase, un tout petit espace très local, des artistes internationaux - en tous les cas des artistes étrangers que je ne connais pas... Une ouverture sur l'ailleurs...

NSK RDV : Quel est l'artiste du NSK que tu souhaiterais rencontrer ?

P.S. : Roman Uranjek car c'est l'artiste du collectif IRWIN avec qui je suis en contact mais uniquement par mail et j'ai hâte de le rencontrer. J'espère qu'il aura l'occasion de venir à l'occasion du NSK Rendez-Vous Grenoble (ndlr : c'est finalement Andrej Savski qui représente IRWIN à Grenoble en octobre 2018 mais nous saluons bien fort notre ami Roman Uranjek !).

NSK RDV : Qu'est-ce-que tu attends du festival ?

P.S. : J'attends plus particulièrement deux évènements. La conférence du membre d'IRWIN qui viendra à Grenoble, pour entendre ses propres mots sur ses activités, sa pratique et l'histoire du NSK. J'attends aussi la projection du documentaire au Cinéma Juliet Berto (ndlr : Liberation Day d'Ugis Olte et Morten Traavik, présenté le 13 octobre) parce qu'il y a toute cette imagerie, cette esthétique et que [dans Liberation Day], il y a vraiment cette idée de fictionnaliser la réalité ou remettre de la réalité dans la fiction dont on n'a pas le fin mot. Donc, oui, j'ai envie de voir ça.

NSK RDV : Merci infiniment Pascale !

 

Pour retrouver toutes les actualités d'AAA et de la Galerie Showcase, rendez-vous sur le Tumblr de l'association :
http://oui-aaa.tumblr.com/

0
0
0
s2smodern